Sélectionner une page

PHOTO À VENIR (quand la connexion internet sera meilleure)

La journée commence avec la visite de Harrington Harbour, un village sur des îles, avec de jolies maisons en bois colorées. On voit les origines terre-neuviennes des premiers habitants. C’est ici que le film La Grande Séduction a été tourné. Je ne trouve ni la « maison patrimoniale », ni la « maison du docteur », ni le « bureau de poste », mais j’y vois l’église. Le village est très photogénique.

Après le déjeuner, conférence sur le fonctionnement du cargo et vidéo sur les défis du froid en hiver pour le Bella-Desgagnés.

On dîne avec nos amis de Sept-Îles ce midi. Maiko (la femme) travaille dans une quincaillerie qui envoie de la marchandise pour approvisionner les villages de la Basse-Côte-Nord. Elle est contente de voir comment ça se passe avec le Bella-Desgagnés et à quel endroit c’est livré.

En après-midi, on arrive à s’inscrire in extremis pour l’excursion guidée en autobus à La Romaine, ou plutôt, Unamen Shipu. On n’a presque plus d’argent comptant, et il faut payer en liquide. On supplie la caissière de la cafétéria de nous retirer suffisament d’argent pour pouvoir payer nos places. Notre guide local, un Atikamek de Manawan qui a épousé une Innue d’ici (qui prend épouse, prend pays) nous montre tout le village. Nous faisons un arrêt à l’église ainsi qu’au shaputuan (grande tente de rassemblement) pour une dégustation de bannique, de confiture de chicoutai et de saumon. On est contente d’être sorties découvrir cette communauté. L’autobus est à pleine capacité (48 personnes). Tout le monde est intéressé, et notre guide répond à toutes nos questions.

En revenant au bateau, c’est une dégustation de thé du Labrador et de gelée de thé du Labrador qui nous attend. Je n’ai pas encore faim pour le souper, mais les horaires sont fixes, et c’est tellement bon! C’est notre dernier repas à bord. On dit au revoir à nos amis de Sept-Îles qui débarquent à Kegaska en soirée.

On apprend que ma soeur Virginie, ses 2 garçons et mon frère dorment ici ce soir. On les appelle donc, et ils viennent nous retrouver au quai. Ce sont les retrouvailles le temps de l’escale du bateau, mais on se reverra demain à Havre-St-Pierre pour la suite du voyage. C’est l’fun de se faire accueillir comme ça, dans une ville si loin de chez nous!

Ce soir, présentation du capitaine sur son bateau, douche et bagages, car on débarque demain à 6h30. Cette vie de luxe sera derrière nous. Profitons-en jusqu’au bout!

Nous faisons une dernière escale à Natashquan en fin de soirée, mais nous sommes déjà couchées. Je n’arrive toujours pas à dormir dans le bateau. Je remets en question l’idée de faire de longues croisières…